Alain Mabanckou

La culture du fleuve Congo

Alain Mabanckou
écrivain, professeur au Collège de France

 

 

Entre l’arbre et l’homme, l’Alliance date de la nuit des temps. Le tronc d’un arbre, comme le front de l’homme mûr, porte des rides, les traces de son passage sur terre. Un homme ne meurt pas, il renaît dans un autre lieu. Un arbre mort attend, lui aussi, sa résurrection, mais par la main de l’homme. Passera-t-il par là ?

 

La poésie, lieu-dit Congo, coule là où se rencontrent les fleuves et les voix. Au royaume de l’enfance, la mémoire appelle les rêves les plus doux: fluidité, beauté, méditation.

BIO-BIBLIOGRAPHIE

Alain Mabanckou est né le 24 février 1966 au Congo Brazzaville. Fils unique, il a perdu sa mère en 1995 et son père en 2004. Son enfance se passe à Pointe-Noire, capitale économique du Congo, ville côtière, où il commence des études primaires et secondaires et obtient un baccalauréat option Lettres et Philosophie.

Comme le voulait sa mère (elle le dédiait à une carrière de magistrat ou d’avocat), il commence des études de Droit à Brazzaville, puis en France, à l’Université Paris-Dauphine (Paris IX) où il obtient un DEA en Droit des affaires.

La Lyonnaise des Eaux – aujourd’hui SUEZ – l’engage alors comme conseiller, et il occupera ce poste pendant une décennie. Parallèlement il publie des livres de poésie couronnés par le Prix Jean-Christophe de la Société des poètes français, puis fait paraître un premier roman en 1998, « Bleu-Blanc-Rouge », qui lui vaut le Grand prix littéraire d’Afrique noire.

Il bénéficie d’une résidence d’écriture aux États-Unis en 2001, démissionne de la Lyonnaise des Eaux lorsque l’Université du Michigan lui propose le poste de Professeur des littératures francophones en 2002.

Il y enseigne pendant 4 ans avant d’accepter l’offre de la prestigieuse Université de Californie-Los Angeles, UCLA, où il enseigne actuellement au Département d’études francophones et de littérature comparée. Alain Mabanckou est récipiendaire de la bourse la plus prestigieuse des Humanités de Princeton University (USA) au titre de « Fellow in the Humanities Council and the French and Italian department ».

« Mémoires de porc-épic », (Seuil 2006) a reçu le Prix Renaudot 2006, le Prix Aliénor d’Aquitaine 2006 et Le Prix de la rentrée littéraire française 2006

Le 8 janvier 2009 a paru Black Bazar aux Éditions du Seuil, roman classé parmi les 20 meilleures ventes de livres en France. Suivront  » Demain j’aurai vingt ans » et en 2012 « Le sanglot de l’homme noir »

En 2012, l’Académie Française lui décerne le Prix Henri Gal pour l’ensemble de son oeuvre.

« Lumières de Pointe-Noire », paru en janvier 2013 marque un grand tournant dans l’écriture de l’auteur qui passe du ton truculent et cocasse qui caractérisait ses précédentes œuvres à une voix grave, profonde et émouvante sans pour autant perdre cet humour et cette dérision qui l’ont fait connaître.

En 2016, Alain Mabanckou est élu comme Professeur invité au Collège de France à la Chaire de Création artistique pour l’année académique 2015-2016, devenant ainsi le premier écrivain à occuper ce poste.