Christophe Laurens

L’eau de l’air : de la brume des peintures chinoises à la transformation de l’atmosphère

Christophe Laurens
architecte, paysagiste, écrivain

 

 

Le paysage se dit « montagne et eau » en Chine et bien sûr du côté climatique tout le cycle de l’eau traverse l’atmosphère

et il est absolument indissociable de cette fine couche d’air qui nous accueille.

Je vous propose à partir de ces deux pôles une communication sur l’eau de l’air ou l’eau dans l’air qui permettra de relier la question de la brume des peintures chinoises et la question de l’actuelle transformation de l’atmosphère qui menace tout l’équilibre de la vie sur terre.

 

BIO-BIBLIOGRAPHIE

 

Architecte, paysagiste, Christophe Laurens coordonne aujourd’hui le DSAA alternatives urbaines (Dîplome Supérieur d’Arts Appliqués) de Vitry/Seine et s’intéresse particulièrement aux manières locales d’habiter et de transformer les territoires urbains contemporains.

 

Il s’intéresse depuis longtemps à la question de la peinture de paysage en Chine d’une part et la question de la nature même de l’atmosphère d’autre part (atmosphère comme ambiance et atmosphère comme couche superficielle de la terre dans laquelle se déploient nos vies).

 

Il est également contributeur de l’institut Momentum et administrateur du Printemps de l’éducation.