Henri Atlan

L’eau de vie

Henri Atlan
écrivain, biologiste, professeur de médecine

 

Notre corps est de l’eau pour au moins 60% de son poids, beaucoup plus dans d’autres organismes vivants. On y trouve entre autres beaucoup de pompes à eau. Les organismes, dont nous mêmes, sont des machines physico-chimiques, et notre cerveau en est une pièce centrale. Mais le matériel de ces machines est très différent de celui des machines électroniques, précisément parce qu’il est fait de solutions aqueuses, séparées par des membranes graisseuses. Tout cela résulte de la structure moléculaire de H2O. « Entre le cristal et la fumée » est l’état fluide du wetware qui constitue ce matériel et fabrique lui-même son software.

BIOGRAPHIE

Henri Atlan (né le 27 décembre 1931 à Blida en Algérie). Docteur en Médecine (1958, Paris), Docteur es-Sciences d’Etat (1973,Paris-VII). Chercheur associé au centre de recherches Ames de la NASA, Californie (1966-1968),et Professeur invité à l’Institut Weizmann, Israel (1970-1973). Professeur Emérite de Biophysique aux Universités de Paris VI et de Jérusalem. Ancien chef de Service de Biophysique à l’Hôpital de l’Hôtel Dieu à Paris. Directeur du Centre de Recherche en Biologie Humaine et « scholar in residence » en Philosophie et Ethique de la Biologie, à l’Hôpital Universitaire Hadassah de Jérusalem. Directeur d’Etudes à l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (EHESS), Paris. Ancien Membre du Comité Consultatif National d’Ethique pour les Sciences de la Vie et de la Santé (1983-2000). Prix du Sénat Italien, Centre de Recherches International Piu Manzu, Verucchio, Italie, 1999. Doctorat Honoris Causa, Université de Montréal, 2000. Soulevant les problèmes fondamentaux touchant la vie et la science, savant et philosophe, spécialiste de Spinoza, Atlan met en regard la science, les textes bibliques, mythologiques, talmudiques, la philosophie. Il est l’auteur d’une théorie de la complexité et de l’auto-organisation, de nombreux travaux en biologie cellulaire et immunologie, en intelligence artificielle, en philosophie et éthique de la biologie. Ses travaux interrogent la nature complexe des relations entre la science et l’éthique, de même que la compatibilité entre une pensée scientifique préoccupée souvent déterministe et la compréhension des complexités, source continue d’indéterminismes. Sa pensée contribue notamment à éclairer les questions de société que soulèvent le clonage, les découvertes récentes sur les prions, ou la biologie du développement.

BIBLIOGRAPHIE

L’organisation biologique et la théorie de l’information, Hermann, Paris, 1972, 1992; Seuil, 2006

Entre le cristal et la fumée, Seuil, Paris,1979,(traductions italienne, espagnole, portugaise, japonaise).

A tort et à raison, Intercritique de la science et du mythe, Seuil, Paris, 1986 (Prix Psyché,1987), (traductions anglaise, espagnole, portugaise, italienne, danoise, japonaise, hébreue)

Tout, non, peut-être. Education et vérité, Seuil, Paris,1991,(traductions italienne, portugaise).

Questions de vie. Entre le savoir et l’opinion (Entretiens recueillis par C. Bousquet) Seuil, Paris, 1994

La fin du “ tout génétique ” ? Vers de nouveaux paradigmes en biologie, INRA Editions, Paris, 1999 (traduction grecque)

Les Etincelles de hasard. I: Connaissance spermatique, Seuil, Paris, 1999

La science est-elle inhumaine ? essai sur la libre nécessité, Bayard Presse, Paris, 2002

Les Etincelles de hasard. II : Athéisme de l’Ecriture, Seuil, Paris, 2003

L’Utérus Artificiel, Seuil, Paris, 2005 (traductions portugaise, italienne, grecque).

Les frontières de l’humain (avec F. B. M. de Waal), Le Pommier/Cité des Sciences, Paris, 2007

Des embryons et des hommes (avec Mylène Botbol-Baum), PUF, Paris, 2007

De la fraude. Le monde de l’onaa, Seuil, Paris, 2010

La philosophie dans l’éprouvette, Bayard, paris, 2010

Le vivant post-genomique ou qu’est-ce que l’auto-organisation ? Odile Jacob, Paris, 2011

Croyances Comment expliquer le monde ? Autrement, Paris, 2014