Soirée d’ouverture à Espalion

ESPALION (Berges du Lot – Vieux Palais – Foirail – Piscine municipale)

Sur l’eau / Sous l’eau
Soirée d’ouverture gratuite

18h-19h – VIEUX PALAIS

Vernissage de l’exposition « De l’eau dans les bulles », scaphandriers et fonds sous-marins dans la photo, le livre illustré et la BD (de Jules Verne, Robida, L’Illustration, Tintin, Corto Maltese, Tardi) en présence de Jessica Nelson (éditeur du manuscrit de « Vingt mille lieues sous les mers »), Arnaud de la Croix (éditeur), Ewan Lebourdais, photographe de la Marine nationale.

Ouverture exceptionnelle du MUSÉE du SCAPHANDRE jusqu’à 23h

« Mapping vidéo » sur la façade arrière du Vieux Palais (projection de vidéos de la Compagnie nantaise du Royal de Luxe, deux histoires : « Le Scaphandrier et la petite géante », « La Géante du Titanic et le Scaphandrier »)

Passerelle laser sur le Lot, création vidéo de Kaï dong Luong

19h30 – Berges du Lot (rive droite, devant la statue du scaphandrier)

« Prêts à plonger »

Prises de paroles d’Éric Picard (maire d’Espalion), Jean-Claude Anglars (conseiller général), Jacqueline Prieur (présidente de l’Association des amis du Musée du scaphandre) et de Francis Cransac (directeur du festival)

Chanson d’Henri Salvador : « Qu’est-ce qu’on est bien quand on est dans son bain ! » par un groupe d’enfants (direction de Fred Bonnet en collaboration avec Bruno Bonhoure). « La Chanson du Scaphandrier » de Léo Ferré.

Démonstration de plongée par des plongeurs de la Marine nationale.
(Possibilité de baptêmes de plongée pour plongeurs amateurs)

20h15 – Traversée du Lot, d’une rive à l’autre, sur des barges

21h – 23h FOIRAIL – GRANDE SCÈNE

Scène littéraire et musicale animée par Bruno Bonhoure et Francis Cransac

Textes slamés par Marin Laurens

L’eau de Scroze (Bernard Jannin)

Récital par Rajery, prince de la Valiha (instrument emblématique de Madagascar)

Reconnaissance à l’aveugle par un goûteur d’eau

Onde poético-musicale : L’Eau et ses mystères
Pierre Thillet (poète), Marc Charrière (sculptures de sons électro acoustiques)

Le Sens de l’eau d’Alain Oger (film)

Démonstration par des gymnastes de l’art d’apprendre à nager chez soi

Vague poétique : L’indiscipline de l’eau
Jacques Darras (poète)

Projection de films sur grand écran :
Extraits du Grand bleu et d’Atlantis de Luc Besson ; d’Abyss de James Cameron