Régis Morelon

L’astronomie arabe entre Ptolémée et Copernic

 

L’astronomie a connu un saut qualitatif entre le 16ème et le 17ème siècle. Auparavant, la terre était stable au centre du monde, tous les astres tournaient autour d’elle, et cette cosmologie était suffisamment solide pour avoir duré une vingtaine de siècles avec des arguments scientifiques non négligeables.

Copernic, en 1543, publie son grand ouvrage sur le mouvement des astres, en changeant l’origine pour mettre le soleil au centre de l’univers. Ce n’est que le début d’une révolution, mais il restait encore beaucoup de travail à faire.

Les historiens de l’astronomie, dans leur grande majorité, passent directement de l’astronomie grecque à l’astronomie de Copernic, en montrant ainsi qu’il y a eu alors un véritable « miracle copernicien » comme il y avait eu un « miracle grec » dans le domaine scientifique.

Une étude précise montre qu’il faut passer par l’astronomie arabe pour comprendre comment Copernic a été possible. Celui-ci a eu le génie de changer l’origine, mais tous ses schémas géométriques pour l’explication du mouvement des astres dépendent des chercheurs de langue arabe du 14ème siècle.

 

Biographie

 

Régis Morelon est un des plus grands spécialistes de l’histoire des sciences arabes, en particulier de l’astronomie, il a été durant de nombreuses années directeur de recherches au CNRS et membre du Centre d’histoire des sciences et des philosophies arabes et médiévales.

 

Il a été directeur de l’IDEO (Institut dominicain d’études orientales) au Caire de 1984 à 2008 et directeur de la publication du MIDEO de 1991 à 2008.

 

 

 

Bibliographie

 

Livres

 

al-Ghazâlî, Le livre du licite et de l’illicite (Kitâb al-halâl wa-l-harâm), introduction, traduction de l’arabe et notes, Paris, Vrin, 1981, XVIII+339 p. (Collection « Études musulmanes », XXV) ; seconde édition revue et corrigée, Paris, Vrin, 1991

Thâbit Ibn Qurra, Œuvres d’Astronomie, édition du texte arabe, traduction française et commentaire, Paris, Les Belles Lettres, 1987, (CXLV+321+168+XV), (Collection « Sciences et philosophie arabes – Textes et Études »).

Les sciences dans la civilisation musulmane, Paris, Confluent, 1996

Direction d’un ouvrage collectif d’hommage : G.C. Anawati, Parcours d’une vie, Le Caire, IDEO – Arab Press Center, 1996

Direction d’un ouvrage collectif d’hommage en arabe : Abûna Qanawâtî, Mishwâr al-’umr, Le Caire, IDEO – Arab Press Center, 1998 (second tome de l’ouvrage précédent).

 

 

Articles

 

Al-Sahhâr, témoin de la vie populaire, en collaboration avec E. Bannerth, dans MIDEO , 13, 1977

Fragment arabe du premier livre du Phaseis de Ptolémée, Journal for the History of Arabic Science (Alep), 5/1-2, 1981,

L’astronomie nautique arabo-islamique, Courrier de l’UNESCO, décembre 1983 ; repris dans l’Astronomie, avril 1987

Ancient Arab Navigation in the Indian Ocean, Dinar (Koweit), 1985 (version arabe et version anglaise dans deux livraisons parallèles)

L’héritage grec chez Thâbit b. Qurra (à propos d’un texte de Ptolémée perdu en grec), puis Comment Ptolémée a été reçu par les astronomes arabes, dans L’eredita classica nelle lingue orientale, Roma, Enciclopedia Italiana, 1986,

La tradition arabe de Diophante d’Alexandrie : à propos de quatre livres des Arithmétiques perdus en grec, retrouvés en arabe, en collaboration avec Karine Chemla et André Allard : dans L’antiquité classique, LV, 1986

Les débuts de l’astronomie arabe à Bagdad au IXe siècle, dans Horizons maghrébins – Le droit à la mémoire, 9-10, 1987

Les deux versions du traité de Thâbit b. Qurra Sur le mouvement des deux luminaires, dans MIDEO , 18, 1988

Astronomie ancienne autour de la Méditerranée, dans Mathématiques en Méditerranée, Édisud, Aix en Provence, 1988

Développement des sciences exactes chez les Arabes à partir du 9ème siècle, dans Conférences du Centre El Kalima, Bruxelles, cahier N° 2, 1990

Interprétations de l’histoire de l’astronomie arabe, dans D’un Orient l’autre, Paris, Éditions du CNRS, 1991, vol. I

L’histoire oubliée : Thâbit b. Qurra, al-Battânî, al-Bîrûnî, Ibn al-Haytham…, dans Ciel et espace, numéro hors série N° 6 sur L’histoire cachée de l’astronomie, été 1993

La version arabe du Livre des Hypothèses de Ptolémée, première partie, dans MIDEO , 21, 1993

L’astronomie, dans J.C. Polet (éd.), Patrimoine littéraire européen, tome 4b, Bruxelles, De Boeck Université, 1993

Thâbit b. Qurra and Arab Astronomy in the 9th Century, dans Arabic Sciences and Philosophy, 4, 1994

La solidarité des zones culturelles autour de la Méditerranée, au long des siècles, dans le domaine de l’histoire de l’astronomie mathématique, dans Mustapha Khanoussi, Paola Ruggeri e Cinzia Vismara (éd.), L’Africa Romana, Ozieri, Il Torchietto, tome III

Panorama général de l’histoire de l’astronomie arabe et L’astronomie arabe orientale entre le VIIIe et le XIe siècle, dans R. Rashed (éd.), Histoire des sciences arabes , Paris, Seuil, 1997, t. 1, ch. I et II, ouvrage paru en version anglaise : Encyclopedia for The History of Arabic Science, London, Routledge, 1996, et en arabe : Mawsû’a târikh al-’ulûm al-’arabiyya, Beyrouth, Markaz dirâsat al-wahda al-’arabiyya, 1997 ; sous presse en persan. J’ai collaboré également à l’édition de cet ouvrage.

Le Livre des hypothèses de Claude Ptolémée et la lecture de cet auteur en langue arabe, dans Ahmad Hasnawi, Abdelali Elamrani-Jama et Maroun Aouad (éd.), Perspectives médiévales sur la tradition scientifique et philosophique grecque, Leuven – Paris, Peeters – IMA, 1997

L’astronomie arabe à Baghdad au IXe siècle, Medioevo, XXIII, 1998

L’âge d’or de Bagdad au IXe siècle, Les Cahiers de Science & Vie, 43 (Le moyen-âge : comment les sciences s’intallèrent en Europe), 1998

Un aspect de l’astronomie sous les Fatimides : l’importance d’Ibn al-Haytham dans l’histoire de l’astronomie arabe, dans M. Barrucand (éd.), L’Egypte fatimide, Paris, Université Paris-Sorbonne, 1999

L’astronomie mathématique autour de la Méditerranée, dans G. Federici Vescovini (éd.), Filosofia e scienza classica, arabo-latina medievale e l’eta moderna, Louvain-la-Neuve, SIEPM, 1999

Astronomie « physique » et astronomie « mathématique » dans l’astronomie précopernicienne, dans R. Rashed et J. Biard (éd.), Les doctrines de la science de l’Antiquité à l’Age classique , Leuven-Paris, Peeters

Le corpus des manuscrits arabes des oeuvres d’astronomie de Thâbit b. Qurra, dans Y. Ibish (ed.), Editing Islamic Manuscripts on Science, London, al-Furqân, 1999 (Version arabe du même article : même éditeur)

Les astronomes arabes ont-ils commenté Ptolémée ?, dans M. O. Goulet-Cazé et al. (éd.), Le commentaire entre tradition et innovation, Paris, Vrin, 2000

Ibn al-Haytham et ses arguments cosmologiques, dans J.J.Szczeciniarz (éd.), Cosmologie et philosophie, Hommage à Jacques Merleau-Ponty, Numéro spécial de la revue Epistémologiques, Paris 7 – Departamento de filosofia, FFLCH – USP, 1 (2000)

La fondation de l’IDEO du Caire, dans Mémoire dominicaine, 15, 2001

Deux chapitres dans L’histoire des sciences arabes, Les modèles géométriques ptoléméens en astronomie arabe et Problèmes et méthodes de l’observation (en collaboration avec J.F. Oudet), volume sous presse, Enciclopedia Italiana, Roma, 2002.

Présentation de l’astronomie arabe, dans Passerelles, 20, 2000

No Comments Yet.

Ecrire un commentaire

You must be logged in to post a comment.